CHU Teh-Chun (1920-2014)

Lot 6
Aller au lot
Estimation :
200000 - 300000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 210 000EUR
CHU Teh-Chun (1920-2014)

CHU Teh-Chun (1920-2014)


Chute


Huile sur toile signée en bas à droite.


Contresignée, titrée et datée « 1988 » au verso sur la toile au verso.


60 x 73 cm.


Mention sur le chassis, acheté Regis Dorvat, Le touquet.


Quelques sauts de peinture sur les bords, légères griffures.



Un certificat de Mme Ching-Chao CHU de la Fondation CHU TEH-CHUN en date du 05/10/2021 sera remis au futur acquéreur.



Grande figure du paysagisme abstrait, Chu Teh-Chun (1920-2014) n’a eu de cesse de lier subtilement sensibilités chinoise et occidentale. Chute traduit avec poésie et vitalité la double culture du peintre ainsi que son talent à conjuguer une attention aiguë aux éléments naturels ainsi que leur portée onirique.



Flash-back vers la Chine et clin d’œil à l’Europe


En 1988, date de Chute, la renommée de Chu Teh Chun, déjà bien établie en Europe, s’étend à l’Asie. En 1983, il revient en Chine, son pays natal, pour la première fois depuis son installation en France près de 30 ans plus tôt. En 1987, son œuvre fait l’objet d’une grande rétrospective à Taipei. La boucle est bouclée ; et Chute symbolise parfaitement cette complétude.



Hommage poétique à la Chine, sa nature féconde et ses traditions artistiques multiséculaires, Chute est également emprunte des avant-gardes européennes. Les couleurs vives, la composition tranchée, le désir « d’ouvrir la lumière et convoquer ses formes et ses rythmes » rappellent autant Zao Wou-Ki que Nicolas de Staël, que l’artiste admire depuis les années 1950.



Un paysage cosmique rayonnant de vitalité


Une saillie lumineuse scinde une nuit de bleus et de verts profonds, vibrants, aqueux. C’est une chute. Une chute d’eau, d’abord, qui rappelle les paysages escarpés de la montagne chinoise que le peintre sillonne et exalte d’un œil nouveau. Une chute qui se pare également d’une dimension existentielle, celle de la perte de repères, du dérèglement des sens, des tourments de la psyché humaine. De ce « paysage abstrait », typique du travail de Chu Teh-Chun, émergent des « formes visionnaires, apparaissant et se dissolvant à jamais devant nos yeux », telles que le décrit Oxford Michael Sullivan.



Peinte dans un moment crucial dans l’histoire de Chu Teh-Chun, Chute dresse un puissant pont artistique entre l’Europe et la Chine. Singulier et radical, ce tableau constitue sans aucun doute un chef-d’œuvre de l’artiste.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue