Alberto GIACOMETTI (1901-1966)

Lot 11
Aller au lot
Estimation :
30000 - 50000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 180 000EUR
Alberto GIACOMETTI (1901-1966)

Alberto GIACOMETTI (1901-1966)


Pied de lampe "tête de femme".


Epreuve en bronze à patine brune.


Cachet du comité "AG 044".



H.: 50 cm.


Oxydations, petites usures et griffures, fêle sur la base.



Un certificat du Comité Giacometti sera remis au futur acquéreur.



Bien connu pour ses sculptures longilignes, devenues iconiques, Alberto Giacometti fut également un décorateur hors-pair. Ce pied de lampe dit « Tête de femme », créé vers 1933-1934 pour Jean-Michel Frank, en est un exemple probant.



Une finesse toute « giacomettienne »


Sur un pied élégamment stylisé s’élève une tête de femme gracile. Accentuée par des bords incurvés esquissant les épaules du modèle, la sveltesse du cou et des traits du visage féminin manifeste pleinement l’habileté de l’artiste à exalter la forme humaine en l’allongeant. En résulte un équilibre poétique dont seul le sculpteur suisse a le secret, fin mais pas effacé, léger mais pas éthéré. Notre pied de lampe comporte ainsi tout le génie de Giacometti, traduit ici dans un objet de décoration intérieure.



Giacometti, sculpteur et designer


La carrière de décorateur d’Alberto Giacometti, déclenchée notamment par la venue de son frère Diego à Paris en 1927, est un succès. Dans les années 1930, Jean-Michel Frank, principal tenant du mobilier Art Déco, lui commande plusieurs pièces, dont ce pied de lampe « Tête de femme » conçu dans son atelier sis au 46, rue Hippolyte-Maindron. Preuve d’un goût sûr, cette commande prestigieuse manifeste l’attrait de Frank pour les formes épurées et les objets archéologiques.



Alliant le style singulier de Giacometti et l’esthétique Art Déco, ce pied de lampe « Tête de femme » est un objet exceptionnel, tant par ses qualités esthétiques que sa dimension historique.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue