Robert DELAUNAY (1885-1941)

Lot 7
Aller au lot
Estimation :
150000 - 200000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 200 000EUR
Robert DELAUNAY (1885-1941)

Robert DELAUNAY (1885-1941)


Portugaise au jardin, Portugal, 1915.


Gouache et aquarelle sur papier marouflé sur panneau parqueté, signée en bas à droite.


Etiquette au verso et cachet des douanes.


55,5 x 70 cm.


Petits sauts sur les bords, infimes déchirures, légères griffures.



Travail préparatoire pour le tableau conservé au musée Thyssen de Madrid.



Nous remercions M. Richard Riss de nous avoir confirmé l'authenticité de cette œuvre.

Une confirmation de certificat d’authenticité par Richard Riss sera remis au futur acquéreur.



Bibliographie :


Ref. Guy Habasque numéro 167, et numéro F. 138 aux archives.



La primauté qu’il accorde à la couleur et ses vibrations, ainsi qu’à la vision subjective du réel, font de Robert Delaunay un pionnier de l’abstraction. Portugaise au jardin, Portugal, gouache et aquarelle préparatoire au tableau La Grande Portugaise conservé au Musée Thyssen-Bornemisza, à Madrid, constitue à ce titre une œuvre ayant quasiment valeur de manifeste.



Une œuvre prophétique, aux prémices de l’abstraction


Cette gouache de belles dimensions – indiquant qu’il s’agit de l’ultime phase préparatoire à un tableau de grand format – offre une exceptionnelle symphonie de couleurs. Rouges, verts, jaunes et bleus, loin de rivaliser en saturation, s’agencent avec justesse dans une composition où se côtoient des formes abstraites et éléments figuratifs – une femme en habits traditionnels, un palmier. S’inscrivant dans les toutes premières années de l’abstraction, Portugaise au jardin manifeste le soin de Delaunay à exprimer un « langage lumineux », tel que le décrit le poète Guillaume Apollinaire ; la lumière et les qualités vibratoires des couleurs devenant le sujet-même de sa peinture. Notre œuvre se situe ainsi à un moment charnière de l’histoire de l’art, auquel Delaunay fait davantage que contribuer ; il l’active.



Un témoignage rare du séjour de l’artiste au Portugal


Entre juin 1915 et mars 1916, Robert et Sonia Delaunay séjournent dans le village de Vila do Conde. Ces neuf mois au contact des couleurs chaudes du nord du Portugal constituent une étape cruciale dans l’œuvre du peintre, qui ouvre la voie à une théorie de l’art selon laquelle chaque élément plastique véhicule un sens spécifique. En résultera l’un des chefs-d’œuvre du peintre, La Grande Portugaise, aujourd’hui conservé au Musée Thyssen-Bornemisza à Madrid, dont notre gouache est l’étude préparatoire.



Œuvre pionnière et singulière, aux couleurs éclatantes et à la composition subtile, La Grande Portugaise est l’une des plus belles gouaches et aquarelles de Robert Delaunay.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue